Sa formation Périnatalité D.U du Sport

Prévision

D.U  Ostéopathie du sport …

l'ostéopathe et les traumatismes du football

En tant que sportive, Hélène DUSSION, prévois de suivre une formation pour acquérir
le Diplôme d' Université Ostéopathie du Sport

Car le sportif consulte en général dans l’urgence, une fois qu’il est blessé, une fois que le fameux “ça ira mieux demain” ne c'est pas vérifié et là, il veut tout de suite aller mieux, car il ne veut pas lâcher l'entrainement ou une compétition approche …
La prise en charge ostéopathique peut être efficace sur le moment, mais ne perdure pas dans le temps il faut prendre le problème complètement à l’envers, c'est l'accompagnement du sportif tout au long d'une saison qui permet d'éviter nombre de “blessures”

Le programme de ce D.U œuvre pour l'excellence de la formation des ostéopathes et permet une intégration professionnelle et une meilleure approche dans les milieux sportifs
cette formation se ferat à l' Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse

L'ostéopathie du sport et le rugby
L’ostéopathe et le sportif sont deux individus s’intéressant au corps
l’un pour le soignerl’autre pour le cultiver …

Objectif du D.U Ostéopathe du Sport …

L'exercice des soins ostéopathiques dans les milieux sportifs professionnels est une réalité sociologique qui nécessite une approche spécifique. Créée en 2011, cette formation a pour objectif de conduire les stagiaires à un niveau de connaissances et de compétences en adéquation avec la réalité de la pratique professionnelle en ostéopathie du sport.

L'ostéopathie du sport et le coureur à pied
Longueur foulée = 1 mètre … 10km → 10 000 pas, 21 km → 21 000 pas, 42km → 42 000 pas … l’ostéopathe peux aider …

  • L’ostéopathe du sport intervient sur deux plans:
    • Préventif
    • Curatif
  • il doit considérer le patient dans sa particularité d’athlète soumis à certaines contraintes spécifiques:
    • contraintes physiques liées à l’activité sportive pratiquée
    • contraintes liées à l’environnement  (matériel, condition pratique, météo, …)
    • contraintes que s'impose le sportif  (objectif, durée d'entrainement, …)

Spécificités du Diplôme …

La formation s'adresse aux ostéopathes professionnels ayant validé une formation technique musculo-squelettique, viscérale et crânienne, désirant acquérir des connaissances et compétences spécifiques et indispensables à la prise en charge des sportifs

L'ostéopathie du sport et la musculation
L’ostéopathe connait les mauvaises postures, et les bonnes à adapter au cour de son entrainement …

Compétences Visées …

  • Analyser le geste sportif afin de mettre en œuvre une compréhension globale des contraintes spécifiques à la pratique du sport
  • Accompagner un sportif en intégrant les aspects de performance et de gestion individuelle
  • Identifier les pathologies spécifiques aux sportifs et à son sport
  • Mettre en place un plan de prévention des blessures du sportif
  • Interpréter les données particulières de la pratique du sport
  • Répondre à des problématiques spécifiques liées aux différents types de pratique sportive
  • Etablir un protocole de soins ostéopathiques adaptés et le modifier en fonction de l'évolution du tableau clinique

L'ostéopathie du sport et le cyclisme
Des heures de route exposent aux lombalgies, cervicalgies, tendinopathie et surtout gonalgies (douleurs aux genoux) …

Secteurs d'Activités …

  • Salariat dans un club de sport professionnel
  • Vacataire dans un club de sport amateur
  • Spécialisation dans l'activité libérale du professionnel

L'ostéopathie du sport et le football
Dribble, tacle, retourné, reprise de volée, béquille, … faire une tête n'est pas anodin pour les cervicales …

Equipe Pédagogique …

Fort de l'expérience du Dr Jean Marcel FERRET  (champion du monde avec l'équipe de France de Foot 98)
et du Dr Amandine LACROIX  (détachée à l'équipe de France d'athlétisme)
de nouveaux concepts comme:
L'EAD l'Empilement Articulaire Dynamique  (Frédéric BRIGAUD)
ou le FDM Fascia Dystortion Model  (Thierry LIEVOIS)
viennent enrichir la pratique du suivi ostéopathique des sportifs de haut niveau abordé par
Michel RIFF  (Ostéopathe du XV de France)
de Grégory LAPALUD  (Ostéopathe AG2R La mondiale)
ou encore de Benoît MAHIEU  (Ostéopathe de l'équipe de France de Basket-ball)
L'autre force du programme de formation repose sur … La suite sur Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse

L'ostéopathie du sport et le tennis
Coup droit, revers, changement d'appui, contre pied … les membres inférieur, le dos, les coudes, souffrent …

La Formation …

L'organisation de la formation s'articule autour de huit séminaires de deux jours et demi à raison d'un séminaire par mois de novembre à juin. La formation est d'une durée totale de 370 heures dont 160 heures en présentiel, 60 heures de FOAD et 150 heures de stage.

Source … Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse

L’ostéopathie, en complément de votre programme sportif et de vos étirements  …

Les sportifs viennent souvent consulter pour des troubles musculo-squelettiques. Ils se plaignent d’une baisse d’amplitude articulaire, des douleurs, des compensations posturales dues aux contractions musculaires trop importantes. Leurs étirements permettront de retrouver des fibres musculaires «neutres» détendues mais ils ne parviendront pas à ôter les blocages ou compensations qui demeurent localement ou en périphérie.

Par des techniques visant à corriger leurs corps dans son ensemble, l'ostéopathe enlevra ces conséquences. Et par des techniques musculaires, myo-squelettiques, ligamentaires, il soulagera ces troubles afin de regagner un corps libre de toutes contraintes.

Idées reçues et bons conseils pour les sportifs: …

  • Lorsque vous vous étirez, vous ne pouvez le faire en pensant que vous étirer un seul muscle à la fois. Le corps est un tout, quand vous étirez le biceps, il y a également une sollicitation d’un ensemble de groupe musculaire et non d’un seul. Vous étirerez alors des zones ou des groupes musculaires.
    • Test
    • Retest
  • Attention: ce qui fait mal n’est pas forcément efficace. Un étirement ne doit jamais vous faire souffrir. L’étirement commence dès la sensation de tension (relativement sensible) dans la zone étirée. Ecoutez votre corps et prenez-en conscience. Ne jamais donner d’à coup et d’effet ressort pendant l’étirement, ceci déclenche un réflexe de contraction, tout ce que l’on ne veut pas; et peut léser les fibres musculaires par micro-traumatismes.
  • Si vous avez des courbature ou si votre muscle est blessé: pas d’étirement et surtout pas d’assouplissement.
  • Il est intéressant d’accompagner vos étirements par des automassages ciblés à la balle de tennis ou au “rouleau” Ils permettent de retrouver une meilleure élasticité et mobilité à condition d’avoir la technique adéquate.
  • Hydratation: vous êtes fait à 70% d’eau et votre corps a perdu jusque 5% de son poids corporel en eau lors de votre sport. La réhydratation permet, par l’activation de la filtration rénale, d’éliminer les déchets et combattre l’acidité liée à l’effort. Elle peut être commencée dès la fin de l’effort, par petites gorgées régulières et doit comportée les vitamines et minéraux nécessaires à votre organisme. Attention, les boissons énergétiques ne remplacent pas l’eau mais ne sont que des compléments
  • Repos: bien recharger les batteries est essentielle pour une bonne récupération et éviter les blessures.
  • Etre suivi par votre ostéopathe vous permet de faire des bilans suivant votre évolution sportive, vos blocages de progression, vos douleurs … des conseils personnalisés ( exercices et/ou étirements adaptés) à la fin de chaque consultation vous aideront à retrouver le contrôle de votre corps et votre bien-être.
→ Retour Haut de Page